Le Grand Douaisis s'engage en faveur de l'électromobilité
A travers une stratégie territoriale reposant sur un plan de déploiement de bornes de recharges publiques pour véhicules électriques cohérent et phasé, la promotion du véhicule électrique et la mise en place de services de mobilité
1
2
 

Suite au Grenelle de l’Environnement, le développement des véhicules électriques est devenu une priorité importante de la stratégie nationale de réduction de gaz à effet de serre. L’État avait ainsi présenté en octobre 2009 un Plan national pour faire circuler deux millions de voitures électriques (VE) et hybrides rechargeables (VHR) en 2020. Dans ce contexte, l’État a publié en avril 2011 le Livre vert sur les infrastructures de recharge ouvertes au public pour les véhicules « décarbonés », afin de définir le cadre conceptuel et organisationnel pour le développement de ces infrastructures. De plus, la loi dite « Grenelle 2 », a confié la compétence du déploiement des infrastructures publiques de recharge aux communes et aux intercommunalités.


En septembre 2010, la Région Nord-Pas-de-Calais s’est également engagée par une lettre d’intention à mettre en oeuvre un véritable Projet Régional de développement du véhicule électrique (PRDME). Ce plan présente la volonté régionale et identifie les zones sur lesquelles développer les usages de la mobilité électrique.
Par ailleurs, la stratégie régionale de développement de la mobilité électrique s’accompagne d’une charte régionale d’électromobilité. Celle-ci résume les principes transversaux portés par la Région dans le cadre de son rôle de coordination des projets régionaux qui sont :

  • Favoriser un développement des véhicules rechargeables selon un rythme cohérent avec le développement de la filière,
  • Favoriser les initiatives visant la substitution des véhicules mais aussi la mise en place de services de mobilité électrique,
  • Organiser un système notamment le déploiement d’un service de charge qui permettre l’émergence des usages des véhicules 100% électriques sur des trajets intra et périurbains.

Pour mener à bien ce projet ambitieux, la Région Nord Pas de Calais a également mis en place un dispositif d’aides à destination des territoires de projets. Ce dispositif porte sur la définition et les modalités de mise en œuvre d’une stratégie territoriale de développement de l’électromobilité reposant notamment sur le déploiement d’infrastructures de charge qui font l’objet d’un financement Etat et Région.


Les intercommunalités du Douaisis que sont la Communauté de Communes Coeur d'Ostrevent et la Communauté d'Agglomération du Douaisis ont souhaité répondre à cet appel à projet.


Ainsi dans le cadre de l’objectif d’intégration du Grand Douaisis dans la stratégie régionale d’électromobilité, le SM SCOT Grand Douaisis a été désigné par la Communauté de Communes Cœur d’Ostrevent et la Communauté d’Agglomération du Douaisis pour assurer les missions d’animation et de portage de la démarche au niveau du territoire et  garantir l’émergence d’une stratégie territoriale intégrée et cohérente à l’échelle du territoire.

A ce titre, une stratégie territoriale d’électromobilité a été co-rédigée avec les intercommunalités ainsi que la ville de Douai, le SMTD, le Lycée des Métiers Paul Langevin à Waziers, le Centre Hospitalier de Douai, la Région et l’Ademe. Elle a pour objectif de favoriser le développement du véhicule électrique sur le territoire du Grand Douaisis à travers :

  • Un plan de déploiement de bornes de recharges publiques pour véhicules électriques cohérent et phasé
  • La promotion du véhicule électrique
  • La mise en place de services de mobilité



Zoom sur le déploiement d’infrastructures publiques

Les deux maîtres d’ouvrage que sont la Communauté d’Agglomération du Douaisis et la Communauté de Communes Cœur d’Ostrevent s’engagent à porter au cours des trois prochaines années un programme de déploiement cohérent.
Conformément au Plan Régional de Développement de la Mobilité Electrique (PDME) trois types de bornes seront implantées sur le territoire :

  • Des bornes normales (3 kVa),
  • Des bornes normales-accélérées (3-22 kVa),
  • Des bornes rapides (43 kVA).


Ces infrastructures de recharge seront exclusivement dédiées au service de recharge public et joueront ainsi un rôle de complément de charge lors des déplacements par rapport aux installations existantes à domicile ou sur les lieux de travail.
Les bornes normales-accélérées (3-22 kVa) et rapide (43 kVA) implantées sur le territoire seront installées sur l’espace public et seront accessibles à tous. Elles répondront à des configurations de stationnement de courte durée, d’appoint et de réassurance. Elles répondront ainsi à des besoins de charge dits « secondaires ».

Ainsi, les bornes seront localisées sur des lieux stratégiques tels que :

  • Les équipements structurants (centres de loisirs, équipements culturels ou touristiques),
  • Les centres-villes (proximité des commerces et des services),
  •  Les zones multi-modales et les grands axes routiers (gares, aires de covoiturage…)


Les bornes implantées respecteront le référentiel technique régional des bornes. Ainsi les bornes installées seront interopérables et donc accessibles à tout type de véhicule européen. Elles permettront de recharger deux véhicules simultanément. Les utilisateurs pourront recharger leur voiture en utilisant une carte PassPass, ainsi que leur téléphone portable. Les bornes seront connectées à un système d’information central commun pour toute la région NPDC permettant ainsi de visualiser en temps réel le réseau des infrastructures de recharge installées dans le cadre du projet régional. Leur exploitation sera mutualisée au niveau régional.


Dans le cadre du corridor électrique régional et en complément du déploiement de bornes de charge normales et accélérées, 2 bornes de recharge rapide (42 kVa) seront implantées sur des lieux stratégiques, le long du grand axe routier structurant du territoire et à proximité de services. Elles permettront à tout véhicule électrique de se déplacer sur l’ensemble du territoire régional et ainsi de couvrir des distances supérieures à l’autonomie du véhicule.


Ces implantations répondent aux objectifs de maillage régional et de corridors électriques développés dans la stratégie régionale de mobilité électrique et d’infrastructure de charge (équivalent à des implantations type stations service pour véhicules circulant sur les axes majeurs).


En plus des 2 bornes rapides, le réseau d’Infrastructures de Recharge pour les Véhicules Electriques (IRVE) sur l’espace public du territoire du Grand Douaisis se composera à termes de

  • 3 bornes normales dont 3 sur la Communauté de Communes Cœur d’Ostrevent.
  • 63 bornes normales à accélérées dont 49 sur la Communauté d’Agglomération du Douaisis et 14 sur la Communauté de Communes Cœur d’Ostrevent.

Pour plus d'informations: contactez le pôle climat - 03 27 98 52 00 ou planclimat(at)grand-douaisis(dot)org



 
Le 26 novembre 2014|par SM SCOT Grand Douaisis
2673
 
Poster votre commentaire
 
*
*
*
*
envoyer